Le groupe

 
Entre autres nouvelles avenues de recherche, en plus de l'étude de la variation linguistique au sein de la LSQ, les travaux actuels incluent la comparaison interlangue et interpopulation (ex. comparaison de la grammaire de la LSQ, de l'ASL et de la LSF, comparaison du discours de signeurs natifs et du discours interprété du français vers la LSQ, comparaison du traitement en lecture des sourds avec celui des dyslexiques, etc.).
 
Historique

L’équipe actuelle a été créée en 1988 par Colette Dubuisson, alors professeure au département de linguistique de l'UQAM, sous le nom de Groupe de recherche sur la LSQ et le français sourd. Les premiers travaux, portant principalement sur les bases de la description de la LSQ, avaient pour but de documenter le statut de langue naturelle de ce système visuo-spatial propre aux Sourds québécois. Puis sont venus les travaux sur l’acquisition de la LSQ et sur les caractéristiques du français écrit produit par les sourds, ce qu’on appelait à l’époque le français sourd. S’inscrivant dans une vision culturelle de la personne sourde, des travaux sur l’expérience de l’apprentissage du français et sur le vécu de la surdité ont permis d’illustrer les notions de résilience linguistique et communicationnelle de cette population.
De ces travaux descriptifs sur la LSQ et le français écrit, ainsi qu’à partir d’une demande des milieux de l’enseignement du français aux sourds (école, association de parents et centre de réadaptation), les chercheurs ont considéré la possibilité d’utiliser une approche d’enseignement et de réadaptation basée sur le concept de transfert métalinguistique des connaissances de la L1 (la LSQ) vers l’apprentissage de la L2 (le français écrit). Le modèle développé par les chercheurs de l’Équipe a fait l’objet d’une expérimentation en milieu scolaire de 1998 à 2004 et a été implanté comme offre de service par la Commission scolaire de Montréal en 2005 dans deux écoles spécialisées en surdité. Dans cet esprit, l’équipe est devenue le Groupe de recherche sur la LSQ et le bilinguisme sourd.
 
Quelques chiffres
Le Groupe de recherche sur la LSQ et le bilinguisme sourd, c'est :
  • Plus de 150 publications scientifiques
  • Près de 400 conférences scientifiques
  • Plus de 200 publications, présentations, formations ou ateliers offerts dans le milieu de la surdité
  • 2 laboratoires d'enregistrement de données (Laboratoire d'étude de la structure des signes, UQAM et Laboratoire d’observation de pratiques d’enseignement et d’apprentissage de la lecture et de l’écriture auprès d’enfants sourds, Université de Montréal)
 
Soutien
  • Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FRQSC)
  • Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)
  • Office québécois des personnes handicapées (OPHQ)
  • Fondation canadienne pour l'innovation (FCI)
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux, Secrétariat aux aînés
 
Partenaires

Depuis 1988, le Groupe de recherche s'est lié à plusieurs organismes partenaires (organismes communautaires du milieu de la surdité, écoles, centres de réadaptation, etc.). Tous ces regroupements ont contribué, en partenariat avec les membres de l'équipe, à l'avancement des connaissances, notamment sur la description et l'évaluation des langues des signes, sur le traitement en lecture chez les sourds, sur la formation et l'évaluation des interprètes français/LSQ.
  • AQEPA - Association du Québec pour enfants avec problèmes auditifs
  • CCA - Centre communication adaptée
  • Écoles Gadbois, Lucien-Pagé (CSDM) et Esther-Blondin (Commission scolaire des Affluents)
  • Fondations des Sourds du Québec
  • IRD - Institut Raymond-Dewar
  • IRDPQ - Institut de réadaptation en déficience physique de Québec
  • OPHQ - Office des personnes handicapées du Québec
  • ReQIS - Réseau Québécois pour l'inclusion sociale
  • SCQS - Société culturelle québécoise des Sourds
  • SIVET - Service d'interprétation visuelle et tactile