La modalité et la structure du langage du point de vue de trois langues des signes (américaine, française et québéboise)

Vertical Tabs

Année de début: 
2009
Année de fin: 
2011
Résumé

 

En continuité avec les travaux sur la description des différentes langues des signes (LS) étudiées par les chercheurs de l’équipe et de paire avec les projets émergents sur la description comparée de la langue des signes américaine (ASL), de la langue des signes française (LSF) et de la langue des signes québécoise (LSQ), la présente programmation vise le développement d’un pôle de recherche bimodal (France-Québec) sur la grammaire des LS. L’objectif général est de mettre sur pied une série d’expérimentations visant à définir les bases d’une analyse comparée, ainsi qu’à appliquer les méthodes non intrusives d’acquisition et d’analyse de mesures biomécaniques impliquées dans la production des formes grammaticales des LS. Nous décrirons la production des marques d’association spatiale dans différents types de contextes sémantiques, comme défini/indéfini (L’homme / Un homme), morphosyntaxiques, comme sujet/objet (La femme accueille l’homme) et à différents niveaux de la structure informationnelle, comme topique/commentaire, avec ou sans focus (La femme, elle accueille l’homme / C’est l’homme que la femme accueille). La production de locuteurs de langues dans lesquelles ces structures sont largement décrites (anglais et français) sera également étudiée afin de contrôler la validité du matériel servant à l’élicitation. Nos objectifs spécifiques sont les suivants :

1. Explorer la variation de différents éléments de la structure grammaticale à travers l’expression de notions telles que la quantité, la définitude et la mise en focus;

2. Évaluer la possibilité d’enregistrements et de traitements articulatoires simultanés des mouvements du corps et des membres supérieurs (Motion Capture et Motion Analysis) et du globe oculaire (FaceLab);

3. Mettre au point de nouvelles méthodes d’analyse des données linguistiques qui prennent en compte l’action simultanée des articulateurs (mains, corps et yeux) lors de la production du message signé;

4. Intégrer l’expertise des membres de l’équipe de chercheurs dans la mise en place de nouvelles orientations de recherche concertées sur la structure des LS et dans la production des résultats émergeant des trois objectifs précédents.

Notre sujet d'étude est la variation des formes en regard des différences interprétatives, structurelles et discursives. Pour poursuivre les objectifs présentés, nous mènerons une série d’enregistrements de production auprès de signeurs de l’ASL, de la LSF et de la LSQ. Nous utiliserons des outils de capture des mouvements des mains, du corps et des yeux, ainsi qu’une caméra numérique traditionnelle. Le matériel expérimental sera contrôlé auprès de locuteurs de langues vocales (LV) (français et anglais). Ce groupe permettra de 1) tester la validité du matériel d’élicitation, 2) vérifier si les LS et les LV étudiées partagent des caractéristiques structurelles dans l’expression des notions analysées, et 3) comparer la gestuelle coverbale des entendants impliquant les 4 marques relevées dans les LS (voir 1.2) lors de la production orale des structures étudiées.

Organisme subventionnaire: 
CFQCU