Laboratoire d'étude sur la structure des langues signées

Vertical Tabs

Année de début: 
2007
Année de fin: 
2011
Résumé

 

Signer consiste à produire des mouvements articulatoires non seulement avec les mains mais aussi avec une multitude d’autres articulateurs, comme le tronc ou les yeux.  Ces mouvements, parce qu’ils agissent comme marqueurs linguistiques des relations entre les éléments du discours (un verbe et son sujet par exemple), sont inscrits dans la grammaire de la langue.  Le Laboratoire d’étude sur la structure des langues des signes permettra de faire l’analyse des catégories de la grammaire des langues des signes à partir de mesures biomécaniques et, entre autres, de pouvoir mieux distinguer les éléments qui définissent les catégories de base de la grammaire, de ce qui appartient à la variation (pour une même langue et d’une langue à l’autre).  Dans une perspective plus appliquée, les résultats de la description, ainsi que les méthodologies développées seront tranférées pour le développement d’outils d’évaluation linguistique en interprétation visuelle, en enseignement et en réadaptation.

Chercheur(s): 
Organisme subventionnaire: 
Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) - Fonds des leaders